Suivez le guide

Comment installer son réservoir à vessie ?

Publié il y a 2 mois #arrosage | #economiedeau | #pompesdirect | #reservoiravessie

Le réservoir à vessie est le produit qui permet d'accumuler l'eau sous pression. Associé à une pompe, ce dernier permet de réguler la pression et l'approvisionnement en eau. Idéal aussi bien pour l'arrosage que pour une alimentation en eau potable, il convient à toutes les eaux sous pression même celles agressives ou calcaires. Les eaux sont uniquement en contact avec la vessie et non la paroi.


Il est donc l'ultime allié pour toutes les personnes qui souhaitent s'approvisionner en eau. Avec ses capacités allant de 5 L à 1 000 L, le réservoir à vessie se décompose en plusieurs modèles, s'adaptant ainsi à toutes les installations et à tous les budgets.


Avoir un ballon surpresseur c'est bien mais savoir comment l'installer c'est mieux ! Découvrons comment installer son surpresseur à vessie.

Les différents réservoirs à vessie et leurs caractéristiques

Si vous avez un puits et que vous souhaitez réduire considérablement votre facture d'eau ou utiliser l'eau de pluie récupérée pour arroser votre jardin. Le réservoir à vessie est la solution ! En effet, il permet d'avoir une réserve d'eau utile que l'on peut utiliser pour usage domestique, d'arrosage, d'alimentation des toilettes, etc.


Il existe plusieurs modèles et formes de réservoirs à vessie notamment les modèles avec position verticale et horizontale.


Les réservoirs à vessie avec une forme verticale sont parfaits lorsque l'espace dédié est restreint par exemple un local de jardin. Leur forme verticale limitera l'encombrement.


Les réservoirs à vessie avec position horizontale peuvent être utilisés lorsque vous avez suffisamment de place dans votre jardin ou autre.


Il est important de préciser que la réserve d'eau du réservoir à vessie n'est pas égale à la capacité en litres du réservoir. En effet, la réserve d'eau d'un réservoir à vessie est de 1/3 de la capacité de ce dernier. Par exemple, si vous avez un réservoir à vessie de 100 L, la réserve en eau sera de 30 L [(100 x 1) /3)] . Pour 300 L, vous aurez une réserve d'eau de 90 L [(300 x 30) / 100].


Le réservoir à vessie est composé de principaux éléments à savoir :

  • La cuve.
  • La vessie, elle est à l'intérieur de la cuve.
  • Les brides : elle permettent d'assurer le fonctionnement optimal de votre réservoir à vessie en le maintenant au sein de la cuve surpresseur. Elles peuvent facilement se remplacer.

Comment fonctionne un réservoir à vessie ?

Le réservoir à vessie est relié à une pompe (de surface ou immergée) plus précisément au refoulement de cette dernière et stockera l'eau sous pression afin de la répartir et de la distribuer automatiquement.


La pression d'air présente entre la paroi et la vessie, comprimera l'eau qui arrivera dans le réservoir. Cette dernière est ensuite distribuée selon un principe d'enclenchement - déclenchement qui permettra à la pompe de ne démarrer que lorsque cela est nécessaire, évitant ainsi un gaspillage d'eau.


réservoir à vessie principe
Principe d'un réservoir à vessie
principe réservoir à vessie
Principe d'un réservoir à vessie

Comment bien choisir son ballon surpresseur ?


Pour bien choisir votre réservoir à vessie, vous devrez prendre en compte certains paramètres et vous poser certaines questions :

  • De quel type de réservoir à vessie ai-je besoin ? Il existe en effet 2 sortes de réservoirs : eau potable ou arrosage suivant l’utilisation que vous comptez faire de votre réservoir.
  • De quelle capacité ai-je besoin ? Cela dépend également de l’usage que vous souhaitez faire de votre réservoir. Sera-t-il réservé à l’usage domestique ? Vous servira-t-il pour l’arrosage + un usage domestique ? Plus vous êtes nombreux dans votre foyer, plus vous devrez privilégier une capacité élevée.
  • Supportera-t-il bien la puissance de ma pompe ? Regardez bien les détails de la fiche technique des réservoirs, suivant les modèles, les réservoirs à vessie supportent plus ou moins de pression.
  • La taille de votre jardin et l'endroit où vous souhaitez installer votre réservoir à vessie : vous choisirez ainsi un modèle dont la capacité en litres est adaptée à vos besoins et à votre espace.


tailles, formes réservoirs
Illustration de différents réservoirs à vessie

Installation d'un réservoir à vessie

L'installation d'un réservoir à vessie doit se réaliser par des professionnels. En effet, une mauvaise installation peut causer des dommages matériels et humains.


Le réservoir peut être installé directement au refoulement d'une pompe ou éloigné de celle-ci. Il doit être placé avec ses pieds en appui sur une surface horizontale au sol.

- Suivre attentivement les instructions d'installation et de mise en service de l'électropompe (raccordement des tuyauteries, remplissage, purge, sens de rotation, etc…) indiquées sur sa propre notice d'installation.

- Un clapet anti-retour doit impérativement être installé à l'extrémité de la conduite d'aspiration pour la pompe de surface ou sur le kit de tête de forage pour une pompe immergée.

- La pression dans le réservoir ne doit jamais excéder celle pour laquelle il a été conçu et qui est plaquée sur celui-ci.


- Soit 4 bar pour les réservoirs plaqués "pression de service maximum 4 bar".


- Soit 10 bar pour les réservoirs plaqués "pression de service maximum 10 bar".


Important : Il faut veiller particulièrement à ce que la pression de déclenchement (pression maximum) ne dépasse jamais cette valeur.


Dans le cas où la pression développée par la pompe peut dépasser la pression de service maximum tolérée pour le réservoir, il faut impérativement installer une soupape de sécurité, correctement dimensionnée, au plus près de l'équipement à protéger (max. 1m).

Cette soupape de sécurité doit être tarée à la pression de service maximum du réservoir.


- Prévoir sur la tuyauterie de refoulement, en aval immédiat du réservoir, une vanne d'isolement Vr.

Cette vanne est destinée à la maintenance du réservoir.


Le pressostat joue un rôle considérable et capital dans l'installation d'un réservoir à vessie. En effet, ce dernier est chargé de déclencher et d'arrêter la pompe à la pression que vous aurez préalablement définie. Par conséquent, il permet d'automatiser le fonctionnement de votre pompe.

Le bon geste pour entretenir son réservoir à vessie

Contrôlez et vérifiez la pression d'air

Elle doit être vérifiée environ tous les 6 mois. Une bonne pression d'air permettra au réservoir de continuer à assurer son rôle et rallongera sa durée de vie.


Pour effectuer la vérification, vous devrez :

  • Couper la pompe électriquement
  • Vider le ballon de la totalité de l’eau
  • Vider le ballon d’air jusqu’à ce que le manomètre indique 0
  • Brancher un compresseur
  • Mettez de l’air jusqu’à 2 bar (pression généralement minimum)
  • Rebrancher la pompe

Astuce du pro : pour éviter de gaspiller l’eau, prévoyez votre contrôle de pression la veille et coupez la pompe, ainsi vous consommerez la réserve d’eau via les chasses d’eau ou la douche et le ballon se videra de cette manière.

Partager votre lecture

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Continuer la lecture