Que choisir

Quelle pompe immergée choisir : pompe de forage ou pompe de puits ?

Publié il y a 2 mois #arrosageautomatique | #eaudujardin | #pompesdirect | #pompedeforage | #pompedepuits

Vous avez un puits ou un forage pour pouvoir arroser votre jardin ou alimenter vos toilettes ? Alors, une pompe immergée est l'outil indispensable de votre installation, mais laquelle choisir ?! 💧🌱

Pourquoi choisir une pompe immergée ?

Une pompe immergée est, comme son nom l'indique, partiellement ou entièrement immergée dans l'eau. Il n'y a donc plus de problèmes d'amorçage. En effet, la pression de l'eau autour de la pompe va empêcher l'air d'être aspiré et va éviter le phénomène de cavitation. Il n'y a pas de hauteur d'aspiration puisqu'elle est déjà dans l'eau.
 

Il y a moins de nuisance sonore puisque les sons et les vibrations sont atténués par l'eau dans laquelle elle se situe, c'est un silence total. Pour savoir si la pompe tourne, vous pouvez ajouter un manomètre qui vous indiquera la pression d'eau ou un robinet qui permettra de visualiser. De plus, elle est discrète car elle est totalement invisible, cachée dans le puits ou dans le forage.
 

Contrairement à une pompe de surface, la pompe immergée est conçue pour puiser l'eau à plus de 8 mètres de profondeur. Il existe des pompes avec l'option démarrage automatique, dès l'ouverture d'un robinet elle va se mettre en marche. Attention, la pompe immergée doit pas démarrer plus de 20 fois dans une même journée. Prévoyez un réservoir à vessie ou un module à variation de vitesse pour encaisser le choc de pression dit "coup de bélier" dû au démarrage.
 

Une sécurité manque d'eau est parfois incluse. Par le biais d'un flotteur extérieur ou interne, la pompe s'arrêtera automatiquement en cas de niveau d'eau trop bas. Attention, il faut quand même installer un coffret de sécurité électrique.
 

Une pompe immergée est moins facile à dérober au vu de son emplacement. Mais pour éviter le vol de votre pompe, il est possible d'installer une plaque anti-vol ou un regard.

Comment choisir sa pompe immergée :

Il faut choisir une pompe immergée en fonction de la situation : de l'état de l'eau et du type d'installation. On utilisera une pompe plus qu'une autre en fonction de la profondeur et du diamètre de passage. La taille du câble électrique et les accessoires diffèrent en fonction du modèle ainsi que la tension monophasée 230 V ou triphasée 400 V.

La puissance de la pompe

Le paramètre à prendre en compte le plus important pour choisir la bonne pompe immergée est la pression exprimée en bar (1bar = 1 kg). Si le besoin en pression n'est pas bien respecté, la pompe risque de mal fonctionner et le moteur d'avoir une usure prématurée. Il faut additionner la pression d'utilisation que l'on souhaite avec toutes les pertes de charge du circuit de refoulement.

Un autre critère important pour déterminer quelle pompe choisir est le débit en m3/h. Plus la pompe sera située en profondeur, plus le débit de la pompe doit être important. Aussi, le débit de la pompe doit être proportionné par rapport à la production de votre forage.

Installation d'une pompe immergée
Schéma d'installation d'une pompe immergée

Pour éviter que votre pompe immergée n'aspire les saletés du fond, notamment au démarrage, laisser au minimum 1m entre le bas de la pompe et le fond. Pensez à faire une maintenance du forage tous les 5 ans.
 

Pour calculer la Hauteur Manométrique Totale = Ha + Hr + dL + dS + Pr

  • Ha : hauteur d'aspiration, ici nul pour une pompe immergée.
  • Hr : hauteur de refoulement, hauteur entre le niveau d'eau au plus bas et le réservoir, 10m en vertical correspond à une perte de 1 bar.
  • dL : différentes pertes de charges linéaires, type de matériaux, diamètre des conduites et la distance. Généralement, tous les 100m on perd 1 bar en pression. Si la distance entre le forage et le réservoir dépasse les 100m, veuillez contacter un professionnel car le calcul n'est plus le même.
  • dS : différentes pertes de charges singulières, présence de coudes, vannes...
  • Pr : pression résiduelle, souvent la pression atmosphérique d'environ 1 bar.
Tableau de perte de charge d'une pompe immergée
Perte de charge en mètres calculées pour 100 mètres de tuyauterie

Bon à savoir :

Il existe des pompes adaptées à une utilisation industrielle ou agricole ayant un plus grand volume, hauteur d'aspiration et débit.

Les différents types de pompes immergées

1. La pompe de forage

Une pompe de forage a des dimensions adaptées au diamètre du tubage. Elle va puiser l'eau située en profondeur d'une nappe phréatique. Le débit du forage peut donc s'élever jusqu'à 8 000 litres par heure.

Le forage peut atteindre la profondeur de 120 mètres !

Schéma d'une pompe de forage immergée

Le refroidissement de la pompe se fait par le mouvement de l'eau créé par l'étroitesse du trou de forage et l'aspiration de l'eau. Attention, celle-ci doit être immergée en permanence pour refroidir le moteur car l'aspiration est située au milieu de la pompe.

 

Schéma refroidissement d'une pompe immergée

Refroidissement autonome d'une pompe de forage, grâce à la circulation de l'eau dans une zone restreinte.

Schéma refroidissement d'une pompe immergée avec chemise

Refroidissement d'une pompe de forage avec une chemise de refroidissement, dans une zone large.

Si vous souhaitez utiliser une pompe de forage dans votre puits, c'est possible. Mais pour cela il faudra impérativement ajouter des accessoires à la pompe comme par exemple une chemise de refroidissement.

Celle-ci va obliger l'eau à l'infiltrer par-dessous et ainsi longer le corps de pompe et le refroidir. Attention, sans chemise de refroidissement, la pompe de forage risque la surchauffe dans un puits.

 
Il est possible d'installer une pompe de forage à l'horizontale dans un canal ou une rivière. Dans ce cas il est obligatoire d'avoir une chemise de refroidissement et il est fortement conseillé d'ajouter un filtre inox.

Bon à savoir :

Depuis le 1er janvier 2009, les forages à usages domestiques de plus de 10m doivent être déclarés en mairie.

N'oubliez pas non plus de déclarer le nombre de m3 pompés sur l'année, grâce à un compteur d'eau.

2. La pompe de puits

La pompe de puits a des dimensions plus grandes qu'une pompe de forage. L'installation d'un puits est plus large que celle d'un forage. La pompe de puits est composée généralement d'un corps de pompe ainsi que d'un flotteur extérieur, pouvant aller généralement jusqu'à 20 mètres de profondeur.
 

Schéma d'une pompe de puit immergée

Le refroidissement se fait avec le liquide absorbé par la base de la pompe. Elle peut donc être partiellement immergée, contrairement aux pompes de forage.

Partager votre lecture

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Continuer la lecture