Les grandes questions

Comment économiser l’eau de sa piscine ?

Publié il y a 4 mois #ecologie | #entretienpiscine

L’eau est un bien précieux qu’il est essentiel de préserver, et cela se traduit aussi dans la gestion de votre piscine. Réduire sa consommation d’eau n’est pas seulement un geste éco-responsable, mais permet également de minimiser les coûts associés à son utilisation excessive.

Dans cet article, nous vous proposerons des conseils pratiques et concrets pour vous aider à adopter une gestion plus responsable de cette ressource précieuse, tout en optimisant votre budget.

Ensemble, explorons les clés d’une piscine économe et respectueuse de l’environnement !

 

Combien d’eau consomme une piscine familiale ?

Contrairement à une idée largement répandue, l’impact des piscines privées sur la consommation d’eau est loin d’être aussi important qu’on pourrait le penser. En France, avec ses 3,5 millions de bassins, on s’attendrait à une utilisation conséquente de cette ressource précieuse. Or, les données de la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP) brossent un tableau bien différent : les piscines privées ne représentent que 0,15% de la consommation totale d’eau du pays.

 

Pour mieux comprendre cette situation, penchons-nous sur la consommation individuelle des piscines. En moyenne, une piscine enterrée utilise environ 15 m3 d’eau par an, tandis qu’une piscine hors-sol se contente d’environ 6,5 m3.

Si ces chiffres peuvent paraître importants, il est crucial de les mettre en perspective. En effet, la consommation d’une piscine reste comparable à celle d’autres appareils domestiques, comme un lave-linge ou un lave-vaisselle. De plus, il est important de souligner que ces données représentent une moyenne et que la consommation réelle peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que la taille du bassin, le climat, les habitudes d’utilisation et les équipements installés.

 

Bien que les piscines privées ne soient pas exemptes de toute consommation d’eau, leur impact global sur la ressource en eau nationale reste relativement modeste. Il est important de relativiser ces chiffres et de se concentrer sur des solutions concrètes pour optimiser l’utilisation de l’eau dans tous les domaines de la vie quotidienne.

 

Limiter l’évaporation de l’eau

En plein été, votre piscine perd jusqu’à 5 cm d’eau par semaine, soit entre 1000 et 2000 litres pour un bassin de taille moyenne ! Une véritable hémorragie hydrique sous le soleil brûlant.

 

Heureusement, il existe une solution simple et efficace pour limiter cette évaporation excessive : couvrir votre piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée. Qu’il s’agisse d’une bâche à bulles, d’une bâche à barres, d’un volet ou même d’un abri, ces précieux alliés réduisent l’évaporation de 50 à 70%.

 

couvrir piscine

 

Mais ce n’est pas tout ! En conservant l’eau, ces couvertures maintiennent également la température de votre bassin, vous permettant ainsi de réaliser des économies d’énergie sur le chauffage.

 

Réparer les fuites

Si vous ne les voyez pas forcément, les fuites peuvent vider votre piscine goutte après goutte. C’est pourquoi il est crucial de surveiller régulièrement votre bassin afin de les détecter à temps.

Comment les identifier ? Un signe qui ne trompe pas : une baisse inexplicable du niveau d’eau. Si vous constatez ce phénomène, il est grand temps de passer à l’action et de partir à la chasse aux fuites !

 

Optimiser la filtration de l’eau

Un entretien négligé peut vite devenir synonyme de corvée interminable et de facture d’eau exorbitante. Imaginez devoir nettoyer votre filtre jusqu’à 5 fois plus souvent, gaspillant entre 100 et 500 litres d’eau à chaque fois ! Heureusement, quelques gestes simples vous permettent de gagner du temps, préserver l’eau et réduire vos dépenses.

 

Commencez par choisir une pompe adaptée à votre piscine. Un bon choix vous fera économiser de l’eau et de l’électricité. N’hésitez pas à consulter votre pisciniste pour des conseils personnalisés. Privilégiez si possible une pompe à vitesse variable, championne des économies d’énergie.

 

Adaptez la durée de filtration à la température de l’eau. Divisez simplement la température par deux pour obtenir le temps de filtration nécessaire par jour. Par exemple, pour une eau à 26°C, 13 heures de filtration suffisent. Au-dessus de 28°C, optez pour une filtration 24/24h. Une filtration insuffisante oblige à utiliser plus de produits chimiques et à nettoyer le filtre plus souvent, tandis qu’un excès de filtration gaspille inutilement de l’énergie.

Pour éviter la prolifération d’algues due au soleil, faites fonctionner la pompe pendant la journée. Ce flux d’eau constant empêche la formation de micro-algues et de bactéries, garantissant une eau cristalline et saine.

 

Nettoyez régulièrement le fond de votre piscine pour minimiser le nettoyage du filtre. Utilisez une épuisette pour les débris en surface et au fond, videz les paniers des skimmers et de la pompe, et envisagez un robot nettoyeur automatique. Vous préserverez l’eau tout en assurant une propreté optimale.

 

Maintenir un bon équilibre chimique

Fini les cocktails de produits chimiques nocifs pour l’environnement et votre peau ! Contrairement aux idées reçues, une eau de piscine saine ne rime pas avec surenchère de produits chimiques. Au contraire, une surdose peut saturer l’eau et rendre vos traitements inefficaces.

Le secret ? Un bon équilibre ! En adoptant les bons gestes, vous préservez l’eau plusieurs années et réduisez de 30% votre consommation de produits chimiques.

 

Commencez par faire analyser votre eau par un professionnel avant la remise en eau au printemps. Cette analyse déterminera la composition exacte de votre bassin et vous permettra de recevoir des conseils personnalisés pour adapter votre traitement.

 

Vérifiez ensuite le pH de votre eau chaque semaine et maintenez-le entre 7,0 et 7,2. Surveillez également le dosage de désinfectant et ajustez-le si nécessaire. Pour plus de confort, optez pour une pompe doseuse qui automatisera cette tâche.

 

Pour aller plus loin, envisagez des traitements non chlorés comme l’électrolyse au sel. Cette alternative offre un confort de baignade inégalé : sans risque d’irritation ni d’odeur de chlore, tout en garantissant une eau cristalline pendant une période prolongée.

 

Éteindre les éléments décoratifs

Fontaines, cascades, jets d’eau… Ces éléments décoratifs ajoutent sans aucun doute une touche de charme à votre piscine. Mais saviez-vous qu’ils peuvent aussi être très gourmand en eau ?

En effet, surtout lorsqu’il fait chaud et sec, ces équipements favorisent l’évaporation, réduisant ainsi le niveau d’eau de votre bassin.

La solution : éteindre ces artifices lorsqu’ils ne sont pas utilisés !

  • Pendant la nuit : lorsque les températures baissent et que l’évaporation s’intensifie, il est préférable de mettre hors service ces éléments décoratifs.
  • En l’absence de baignade : pas besoin de cascade si personne n’est là pour l’admirer !

Pour simplifier la gestion, optez pour un programmateur. Il se chargera d’éteindre automatiquement vos équipements selon vos besoins, vous garantissant une consommation d’eau optimisée.

 

Éviter les éclaboussures

L’été rime avec jeux d’eau et baignade en famille ! La piscine se transforme en un véritable paradis aquatique où les enfants s’amusent sans compter. Mais saviez-vous que certains jeux peuvent avoir un impact sur le niveau d’eau de votre bassin ?

Bombes à eau, batailles d’éclaboussures, arrosage des bronzés… Si ces activités sont amusantes, elles peuvent aussi vider votre piscine plus vite que vous ne le pensez !

Pour préserver l’eau de votre piscine et prolonger les plaisirs de la baignade, il est important de limiter les jeux impliquant de grandes projections d’eau.

En sensibilisant vos enfants à l’importance de préserver l’eau, vous leur transmettez des valeurs éco-responsables tout en profitant pleinement de votre piscine.

 

Ne pas vidanger sa piscine tous les ans

Oubliez les idées reçues ! Contrairement aux croyances populaires, vider votre piscine n’est pas une obligation annuelle. Sauf cas exceptionnel ou travaux de rénovation, c’est rarement nécessaire.

Et même renouveler une partie de l’eau n’est pas obligatoire ! En adoptant les bons gestes d’entretien, vous pouvez préserver la qualité de l’eau de votre bassin et profiter de ses plaisirs aquatiques pendant de longues années.

 

Pratiquer un hivernage actif

Fini les corvées de vidange et de remplissage de piscine ! L’hivernage actif vous permet de préserver votre bassin tout l’hiver tout en réalisant des économies considérables.

Saviez-vous que la simple conservation du niveau d’eau actuel vous permet d’économiser jusqu’à 3,2 m3 d’eau ? Un chiffre impressionnant qui illustre l’impact écologique et économique positif de l’hivernage actif.

 

Pour aller plus loin…

  • Recycler l’eau de votre piscine avec des systèmes innovants qui réintègrent l’eau du lavage du filtre.
  • Récupérer l’eau de pluie, en installant une cuve. Un geste économique et écologique

 

Ces différentes astuces permettent de concilier le plaisir de la piscine avec un engagement écologique, créant ainsi un équilibre optimal entre bien-être et respect de notre planète. En faisant preuve de responsabilité dans nos habitudes d’entretien, nous contribuons tous à préserver l’intégrité de notre environnement, une goutte d’eau à la fois.

 

Partager votre lecture

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Continuer la lecture