Les bons tuyaux

Comment mettre ma piscine enterrée en hivernage actif ?

Publié il y a 3 mois #hivernageactif | #hivernersapiscine | #piscineenterree

Il faut savoir que l’hivernage actif est le plus simple à réaliser mais qu’il est uniquement adapté aux régions où les hivers sont cléments.

C’est-à-dire que les températures ne tombent que très rarement en dessous de la barre des 0°C.

Si ce n’est pas votre cas, privilégiez un hivernage passif afin de préserver votre installation et votre bassin des dégâts causés par le gel.

Le principe du semi-hivernage

L’hivernage actif consiste à garder sa piscine en mode "ON" tout au long de la saison hivernale.

C’est-à-dire qu’elle va continuer à fonctionner mais à un rythme beaucoup moins important.

Comme vous allez pouvoir le constater, le matériel nécessaire n’est pas très conséquent.

Le plus contraignant est de devoir y consacrer un peu de votre temps.

L'hivernage actif va de pair avec la sécurité

Le fait de réaliser un hivernage actif ne vous dispense en aucune manière de sécuriser votre bassin. D’autant plus si vous choisissez de ne pas installer de bâche à barres.
Vous ne devez en aucun cas, vous séparer de votre alarme ou tout autre moyen de sécurité, et ce tout au long de l’année.

Les produits indispensables de l'hivernage dynamique

Pour un bon hivernage actif, il vous faut :

  • Un kit de nettoyage manuel (épuisette, brosse,…).
  • Un seau de chlore 5 actions.
  • Un nettoyant ligne d’eau de votre choix.
  • Une bâche d’hiver (selon vos goûts).
  • Une pincée d’électricité.
  • Une rasade de votre temps.
hivernage actif piscine

Les différentes étapes pour bien hiverner sa piscine

Phase 1 – Arrêter le fonctionnement des outils de régulation

Pour les piscines au sel

L'électrolyseur au sel doit être impérativement arrêté lorsque la température de l'eau passe sous les 15-16°C. Si vous ne retirez pas votre dispositif de régulation, vous risquez de le mettre en péril. En effet, les plaques de la cellule d'électrolyse supportent très mal le froid.

Le procédé est simple, il vous suffit d'isoler votre électrolyseur de votre système de filtration à l'aide de votre by-pass. Ensuite, il ne vous reste plus qu'à l'enrouler dans un chiffon propre et sec pour le garder à l'abri du froid tout au long de l'hiver.

Pour les autres types de traitements

Tous les autres équipements de traitement et de régulation (régulateur de pH, distributeur de brome,…) doivent être hivernés.
Une fois retirés, veillez à les nettoyer, les essuyer et les ranger correctement. Pour cette partie référez-vous aux notices de vos équipements. Ils resserviront une fois l’été revenu.

Phase 2 – Nettoyer le bassin

Nettoyez votre bassin de fond en comble.
Pour cela, utilisez votre kit de nettoyage :

  • Le balai brosse pour nettoyer les parois,
  • l’épuisette de fond et de surface pour récupérer les gros débris,
  • l’aspirateur pour récupérer toute la poussière présente dans le fond.
    Sans oublier la ligne d’eau avec une éponge douce et un nettoyant ou tout autre matériel de votre choix.

Phase 3 – Nettoyer le filtre

Que vous disposiez d’un filtre à sable, à cartouche ou à diatomée, il est impératif de passer par l’étape du nettoyage
Dans un premier temps, procédez à un rinçage et un pré-nettoyage de celui-ci.
Utilisez un produit détartrant afin d’éliminer les dépôts de calcaire.
Réalisez un contre-lavage.
Remettez votre vanne en position filtration.

Phase 4 – Contrôler l’équilibre de l’eau

L’équilibre de votre eau va très peu bouger au cours de l’hiver mais il est tout de même important de le vérifier de temps à autre.

Phase 5 – Traiter la piscine

Pour tous les types de traitements

Comme les micro-organismes ne se développent plus en dessous des 12°C, veillez à laisser un galet de chlore dans votre skimmer pour continuer à maintenir votre eau propre.
Si avant l’hivernage de votre bassin, votre eau n’est pas claire, procédez à un traitement choc.

Et même pour les électrolyseurs au sel

Si vous avez pour habitude de traiter votre piscine par le biais d'un électrolyseur au sel, il vous faudra tout de même utiliser des galets de chlore pour ce type d'hivernage.

Phase 6 – Ajuster la filtration

Le temps de filtration de votre bassin dépend de la température de votre eau. Il est préférable de lancer la filtration aux heures les plus froides de la journée. C'est à dire le matin dans la plupart des cas.

Si celle-ci est supérieure à 0°C, vous pouvez procéder à un temps de filtration minimum.
Le calcul se fait simplement en relevant la température de l’eau et en la divisant par 3.
Exemple : Votre eau est à 12°C / 3 = 4 heures de filtration.
Si par contre, elle passe sous les 0°C, il est important de filtrer en continu afin de prévenir toute formation de gel.
Attention il n’est pas souhaitable que votre eau reste trop longtemps à cette température.

Bon à savoir : Vous pouvez réaliser ces contrôles manuellement, tous les jours mais afin d’automatiser ces ajustement, vous avez la possibilité d’opter pour un coffret anti-gel. Ce coffret contrôle quotidiennement votre eau et ajuste automatiquement le nombre d’heures de filtration en fonction du résultat.

Phase 7 – Nettoyer la piscine régulièrement

Pour garder votre piscine propre tout au long de l’hiver, vous pouvez opter pour un nettoyage manuel mais également par le biais d’un robot hydraulique qui se connecte directement à votre pompe.

L’utilisation d’un robot électrique est à proscrire avec une température d’eau en dessous de 15°C.

Phase 8 - Surveiller régulièrement la température de l'eau

Il est important d'être vigilant à la température de votre eau car elle ne doit pas rester trop longtemps sous la barre des 0°C. Auquel cas, il serait plus sage pour le bien de votre installation, d'opter pour un hivernage passif. Au retour des beaux jours, cette vigilance doit impérativement devenir accrue car si la température passe au-dessus des 12°C, vous devrait remettre votre piscine en route.

hivernage actif piscine

Partager votre lecture

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Continuer la lecture