Zoom sur…

Alertes sécheresse : L'impact sur votre arrosage

Publié il y a 1 an #arrosage | #economiedeau | #jardin&eau | #sécheresse | #restriction

Les mesures de restriction sur votre consommation d'eau, impactent sans nul doute votre fréquence d'arrosage. Bien évidemment, il est important de respecter les alertes de sécheresse puisqu'elles concernent l'usage de l'eau sous toutes ses formes et parce que vous vous risquez à une amende de 5e classe conformément au code de l'environnement.

Les origines de la sécheresse

La France métropolitaine possède globalement un climat tempéré. Toutefois, il existe cinq grands types de climat : "le climat continental, le climat océanique, le climat semi-océanique, le climat méditerranéen et le climat montagnard". Ces climats permettent de mieux comprendre la fréquence des précipitations sur l'Hexagone.

 

Pourtant, de nombreuses régions connaissent des épisodes de chaleurs de plus en plus intenses et des canicules durant les périodes estivales. Ces fortes chaleurs participent à l'évaporation des sols.

 

D'ailleurs, dès le mois d'avril, la flore de manière générale sort de sa trêve hivernale et ainsi contribue à l'assèchement des sols.

 

Chaque année, 400 milliards de m³ d'eau de pluie s'abattent sur le pays. Parmi ces milliards, 2/3 s'évaporent naturellement. Les 175 milliard de m³ d'eau restants alimentent les eaux souterraines. Lorsque la quantité de pluie est inférieure aux normales saisonnières, nos départements sont propices aux alertes sécheresse.

 

On compte trois types de sécheresses :

- La sécheresse météorologique provoquée par un manque de pluie ;

- La sécheresse agricole causée par un manque d’eau dans les sols et qui nuit au développement de la végétation ;

- Et enfin, celle dit hydrologique : Lorsque les lacs, rivières, cours d’eau ou nappes souterraines ont des niveaux anormalement bas.

Ministère de la transition écologique
Sécheresse d'un terrain
Sécheresse d'un étang près de Toucy dans l'Yonne ©Sylvain Guiguet

En 2020, deux communes en France se sont retrouvées sans eau à cause d'une nappe phréatique asséchée. Le manque de pluie empêche le remplissage de ses nappes. Définis au niveau local, les arrêtés se décident dès l'été. Parfois même durant des périodes de canicule et souvent pour une durée limitée.

Les différentes alertes sécheresse

Il existe 4 niveaux d'alertes sécheresse en France. Après une évaluation du niveau des nappes phréatiques et du débit des cours d'eau, la mise en place des alertes se fait par les préfets des départements.

 

Niveau 1 : Vigilance

Les municipalités et les départements mettent en place des points d'informations, dans le but de sensibiliser et d'inciter les particuliers et les professionnels à faire des économies d'eau.

 

Niveau 2 : Alerte Jaune

La mise en place de cette alerte, oblige la réduction des prélèvements agricoles. C'est à ce niveau-là que l'arrosage des jardins, balcons, pots et pelouses sont alors interdits.

Cette interdiction est généralement appliquée de 8h à 20h. Quant à l'arrosage des potagers, il reste autorisé, mais sans excès.

 

Niveau 3 : Alerte orange

À ce niveau-là, les alertes sécheresse de niveau 3, interdisent totalement l'arrosage des jardins et pelouses. Les plages horaires pour les potagers sont extrêmement réduites. Il arrive que l'arrosage du potager soit uniquement autorisé la nuit. L'usage du jet/tuyau d'arrosage est interdit. Ce dernier consomme plus d'eau, il sera donc demandé d'arroser vos parcelles via un arrosoir manuel.

Restriction eau : Arrosoir manuel
©Karolina Grabowska

Niveau 4 : Crise

Cet arrêté interdit tous les prélèvements non-prioritaires ainsi que ceux a des fins agricoles, et donc les potagers, jardins, parcs... Ce niveau d'urgence autorise l'usage de l'eau pour les domaines de la santé, de la sécurité civile, de l'approvisionnement en eau potable et de la préservation des écosystèmes aquatiques.

 

©Propluivia/Ministère développement durable

Pour aller plus loin :

Les restrictions d'eau (dès le niveau 2) concernent le remplissage des piscines privées et le lavage de tous types de véhicules. Survient aussi, l'arrêt des fontaines publiques et le fonctionnement des douches de plages publiques et privées.

 

Dès le niveau d'alerte jaune, le nettoyage des terrasses et des façades est proscrit. À partir du niveau d'alerte orange, le lavage des voiries sauf impératif sanitaire est interdit. (À l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques.)

 

Le site officiel Propluvia, recense l'ensemble des arrêtés sur tous les départements de France métropolitaine.

 

Bon à savoir : Il est interdit d'utiliser l'eau des puits, forages ou sources. En puisant cette eau, vous participez à l'épuisement des nappes et à l'aggravation du déficit hydrique.

Enfin, si vous ne respectez pas ces restrictions, vous risquez une amende de 5e classe, d'un montant de 1500 euros ou 3000 euros en cas de récidive.

Article R.216-9 du code de l'environnement

Partager votre lecture

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Continuer la lecture