Les bons tuyaux

Oya : L’arrosage autonome écologique & économique

Publié il y a 1 an #arrosage | #economiedeau | #irrigation | #oya

Une Oya, mais qu’est-ce que c’est ? Avez-vous déjà remarqué dans un pot de fleurs ou une jardinière un drôle d’objet, bombé et en terre cuite ou céramique colorée ? C’était probablement une Oya, un système d’arrosage autonome utilisé depuis 4 000 ans et qui devient à la mode, correspondant au principe de la permaculture.

Pourquoi une Oya est-elle écologique ?

L'Oya est un type de micro-irrigation souterraine par jarre. Elle est composée d’une structure en argile cuite qui laissera passer l’eau de l’intérieur vers l’extérieur du pot par un suintement, un peu comme un système de goutte-à-goutte. Ça va répondre aux besoins en eau des plantes alentours, directement au niveau de leurs racines.
 


La céramique poreuse va générer naturellement une zone humide autour d’elle avec un taux d’humidité constant. Évitant donc l’alternance entre un arrosage trop généreux suivit d’une période de sécheresse pour la plantation. Les plantes auront par capillarité la quantité d’eau qui leur convient.


De plus, on remplace l’utilisation d’objets en plastique tels que les arrosoirs ou les tuyaux de goutte-à-goutte pour un produit fait de matière naturelle !


Une Oya peut être un piège à limaces naturel, attirées par l’humidité elles vont arriver à passer le couvercle. Il suffira de les récupérer dedans !

Comment est-ce qu'une Oya est économique ?

Le couvercle, permettant de remplir en eau facilement son Oya, permet d’éviter les surplus d’évaporations afin de retenir toute l’eau et qu’elle soit à 100% utilisée pour l’arrosage. L’économie en eau réalisée peut être de 50% à 70% !! Le couvercle empêche aussi l’entrée de petits insectes, on pense notamment à nos amis les moustiques !


Cette méthode d’irrigation fera aussi économiser du temps, un arrosage classique prend en moyenne trois fois plus de temps. Il suffit de remplir l’Oya de temps en temps car elle est autonome, la fréquence d’arrosage en est fortement réduite.

Les deux types d’Oyas :

  • L’Oya enterrée, que l’on « plante » dans la terre en même temps que ses fleurs. La section bombée est à enterrer, ne laissant dépasser que la partie avec le couvercle afin d’y accéder facilement pour le remplissage.
Méthode 1 utilisation Oya
  • L’Oya que l’on peut ajouter à une plantation préexistante. Avec une forme spécialement développée, on va mettre dans le sol la partie allongée. On laissera dépasser la partie ronde, généralement colorée pour décorer le jardin.
Méthode 2 utilisation Oya

Petit plus DIY : Il est facile de transformer ses pots en terre cuite inutilisés en Oyas fait maison. Il suffira de boucher le ou les trous du fond du pot, à l’aide d’un bouchon de liège par exemple. Ainsi que d’avoir une soucoupe en terre cuite à déposer en guise de couvercle par-dessus, une fois le pot bien installé dans la terre ! Donnez une seconde vie à vos pots en terre inutilisés ! 😉

Partager votre lecture

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Linkedin

Continuer la lecture